Gravel Trip à Oman
Gravel Trip à Oman

Au mois de novembre 2022, Thomas, chef d’entreprise et Antoine, photographe, ont réalisé un road trip en gravel à Oman.

À travers cet article, partez à la découverte d’Oman en suivant nos passionnés de vélo accompagnés de leur SUNN Bikes !

🚲 SUNN Venture S1

🚲 SUNN Venture Finest

@antoinecollet

JOUR 1

📍 Aéroport de Munich

Déjà deux vols effectués : Toulouse vers Francfort et Francfort vers Munich.

Encore 4 heures à attendre avant de décoller pour Mascate (Capitale d’Oman) et j’ai déjà les fourmis dans les jambes ! Pour des raisons de place, je porte ma tenue de vélo, chaussures y compris, qui nous donnent un style assez atypique, surtout en plein mois de Novembre dans un terminal d’aéroport.

Perdus dans nos pensées, nous attendons notre avion en essayant d’imaginer à quoi notre périple va ressembler.

La suite de l’attente s’est articulée autour des idées de voyages et aventures que nous nous imaginions. Nous en avons donc profité pour acheter des médicaments « au cas où ».

On se balade avec les mêmes vêtements que nous allons porter durant toute la semaine. C’est assez étrange de voyager avec un sac minuscule qui n’est en fait que la sacoche avant de notre packing sur le vélo.

À présent, c’est partie pour la dernière ligne droite : un vol de 7h et nous voilà à Mascate !

JOUR 2

Par où commencer !? Arrivés à l’aéroport à 7h du matin, passage en douane et récupération de nos vélos sous une chaleur accablante proche des 30° dès le matin. Après 1h de mécanique pour monter nos vélos, les aventures commencent vraiment !

@antoinecollet

Bien que Mascate soit une capitale de taille raisonnable, sortir de la ville était l’une de nos premières missions et nous avons eu quelques sueurs en devant prendre l’autoroute pour sortir de la ville : 1ère sensation forte ! Les gens rigolent et nous klaxonnent de manière bienveillante.

Après quelques galères de GPS, nous voilà sortis de la ville. Nous traversons un petit village avec en fond de toile une montagne qui se rapproche dangereusement de nous. Le premier coup de cul est assassin. Il nous laisse sur place : la chaleur et le poids du vélo de plus de 30Kg ne font pas bon ménage. Après une ascension de plus de 45 min, nous voilà sur la première partie de Gravel et c’est du solide ! Mais la récompense arrive avec un long faux plat descendant de plus de 12 km (on y ferra une session de drone épic).

@antoinecollet

Après avoir oublié le repas de midi entre le jet lag et nos nombreux snacks. Mauvaise stratégie, nous sommes dans l’obligation de faire un stop pour vraiment manger et boire beaucoup d’eau.

La suite est un mélange de piste Gravel et de sables mousnous poussons les vélos pendant plus de 10km : quelle galère ! À la sortie de se Wadi asséché au milieu de nul part, nous apercevons un terrain de foot avec plus de 40 enfants et adultes : vraiment une scène incroyable. 

Certains nous invitent à manger chez eux mais il nous reste 2h de vélos pour arriver à QUIRYT donc nous devons décliner. Les 2h se transforment en 4h de vélos avec un profil accidenté et sablonneux.

Nous suivons un canyon qui mène au village de nuit avec nos lumières de fortune qui parait interminable. Arrivés au village qui donne sur la mer, nous faisons un stop bien mérité dans un restaurant Pakistanais.

Au menu : Poulet riz et légumes, que demander de mieux ?!

Maintenant, il faut trouver un coin pour poser notre tente au bord de la plage et passer notre première nuit à Oman avec plus de 120Km dans les jambes pour une première journée.

Bonne nuit, à demain !

JOUR 3

La nuit a été compliqué. Hier nous étions tellement fatigués que nous avons posé notre tente sur la plage à côté d’une route et la vie nocturne est assez intense à Oman : Beaucoup beaucoup de bruit !

@antoinecollet

Nous prenons la route, et effectuons un rapide stop pour prendre à manger chez le boulanger local : vraiment une chouette expérience. Nous prenons un petit déjeuner dans un restaurant indien pour faire le plein d’énergie.

@antoinecollet

9h : nous sommes sur la route, il fait toujours très chaud et nous attaquons un long canyon bien défoncé où il y a beaucoup de portage. Nous prenons la décision de suivre une route qui longe l’autoroute : Mauvaise idée. C’est encore pire, 2h pour faire 3 ou 4 km, il faut pousser sans cesse tellement c’est raide et non carrossable. On finit par traverser l’autoroute et rouler sur la bande d’arrêt d’urgence pour sortir de cette galère. À notre grande surprise, le peu de voitures qui passent nous saluent et sont très prudentes. Après une très longue descente de 5Km, nous arrivons dans un petit village mais pas de restaurant à notre grand désarroi. Rapide stop dans un lieu touristique pour prendre de l’eau et faire une pause : « le sink hole ». Une piscine souterraine qui communique avec la mer. Après un plouf nous revoilà sur les vélos avec une longue route qui longe la mer. C’est vraiment magnifique. Nous passons la fameuse plage de White Beach.

@antoinecollet

16h30, nous avons encore un dernier effort à faire pour rejoindre Wadi Al Shab et sa succession de piscines naturelles.

@antoinecollet

18h : Nous sommes sur place ! Nous faisons un stop à notre cantine locale : un restaurant Pakistanais, Riz Poisson Poulet, le vélo ça creuse !

@antoinecollet

Luxe du jour :  nous trouvons une douche c’est le bonheur après 2 jours de vélo et de sueur. On en profite pour faire une petite lessive de fortune. Nous voilà de nouveau sur la plage à camper mais cette fois à l’écart dans un cadre magnifique. Nous montons la tente avant de fermer les yeux à 20h15.

Nous sommes vraiment surpris de la bienveillance des locaux, le nombre de voitures qui s’est arrêté pour nous demander si tout allait bien, nous proposer de l’eau, de l’aide, c’est vraiment génial.

Résultat : 70KM pour 700D+ en 5h !

JOUR 4

Le matin nous décidons de faire un break pour visiter le Wadi Shab, c’est vraiment extraordinaire ces piscines naturelles qui se succèdent pour finir dans une cave avec une cascade au milieu c’est féerique.

Et en plus, un peu de fraicheur ne nous fait pas de mal pour attaquer la suite de notre trip.

Nous prenons la route direction SUR, village de pécheur, le rythme est bon et nous avançons bien. Nous sommes à SUR aux alentours de 16h. Un rapide stop pour manger un Kefta au restaurant turc local et nous nous motivons pour poursuivre notre route un peu plus loin. Et pourquoi pas rejoindre direction le Turtle resort RAS AL HADD pas loin de 60km plus loin. Nous arrivons à 20h30. Pause dans le resto local et nous rencontrons un local qui nous invite à venir voir les tortues vertes à 4h du matin. Nous ne pouvions pas dire non ! C’est vraiment impressionnant, mais le manque de sommeil commence à se faire sentir et notre envie de partager et de découvrir au lieu de prendre du repos risque de se faire ressentir rapidement.

Nous dormons quelques heures dans notre tente et c’est reparti dès le lendemain.

JOUR 5

La nuit a été courte et mauvaise : attaque de moustique et chaleurs, ce n’est vraiment pas l’ideal. Nous mangeons un peu de riz et de poulet dans la cantine locale et c’est reparti pour une longue session de vélo. Nous faisons une pause hydratation et snack ou l’on rencontre deux enfants qui veulent essayer nos vélos. Ils sont curieux et veulent voir nos caméras. C’est assez frustrant de ne pas pouvoir communiquer avec eux mais c’est un agréable moment.

Nous reprenons la route et attaquons une longue partie avec un vent de face terrible. La journée s’annonce longue, les premiers km sont douloureux et la fatigue se fait sentir après 5h avec le vent de face. À 15h nous rentrons enfin dans les terres. Après avoir roulé parfois à moins de 15km vent de face c’est agréable de retrouver un rythme normal.

Après plusieurs pauses pour manger et boire, nous profitons du vent 3/4 dos pour enchainer les km. Mais le sable, fouettant nos jambes et nos visages nous a ralenti.

Sur une longue piste de gravel au milieu de nulle part, nous tombons face à face à une mini tornade.

C’est assez éprouvant et ça commence à devenir difficile, les discussions entre nous sont de moins en moins longues et je sens que nous sommes vraiment usés par le vent, la chaleur et le sable.

Le prochain village est à 16km, ça nous semble être à l’autre bout du monde. On s’y arrêtera pour manger et boire, comme d’habitude : riz et poulet. Nous faisons une sieste à même le sol dans le restaurant avant de reprendre la route pour 40km de plus, direction l’entrée de l’autoroute pour poser notre tente ou trouver un taxi pour nous conduire à Mascate. Notre avion part le lendemain soir, il nous reste 220KM à faire et nous ne sommes pas capable de les faire ! Je crois que physiquement nous avons tiré sur la corde avec nos visites et notre manque de sommeil.

@antoinecollet

C’est depuis le taxi qui nous conduit à Mascate que j’écris ces lignes. Il nous aura fallu 3 min montre en mains pour trouver quelqu’un prêt à faire presque 300Km à 22h du soir pour nous conduire à Mascate. Et voilà maintenant un pickup qui s’arrête aussi pour, lui, prendre nos vélos c’est presque incroyable.

Nous arrivons à Mascate, nous remercions nos 2 taxis de fortune, nous leurs donnons 50 OMR soit 110€. Il est 0h15, l’heure de trouver enfin un hôtel et dormir enfin aussi.

1H30 après, nous sommes dans un lit où nous prenons des forces et malgré la fatigue, il nous est impossible de trouver le sommeil. Cette aventure et l’adrénaline encore dans notre organisme me tient éveiller une partie de la nuit où je me refait le film de notre aventure et je m’endors en planifiant la prochaine.

@antoinecollet

Pour découvrir ce Gravel Trip en vidéo, cliquez ci-dessous :

J'en veux encore !